Contrat AESH et accompagnement des élèves sourds en dispositif ULIS école

Les élèves en situation de handicap, et notamment les jeunes sourds, nécessitent un accompagnement spécifique pour pouvoir suivre une scolarité adaptée à leurs besoins. C’est dans ce contexte que s’inscrit le contrat d’Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap (AESH) et le dispositif ULIS école. Comment se déroule cet accompagnement et quelles sont les spécificités pour les élèves sourds ?

Le contrat AESH : un accompagnement personnalisé pour les élèves en situation de handicap

Le contrat AESH a été mis en place par l’Éducation nationale afin de garantir un accompagnement adapté aux besoins des élèves en situation de handicap. Les AESH ont pour mission d’aider ces élèves dans leur vie scolaire, en les soutenant dans leurs apprentissages, leurs relations avec les autres élèves et l’équipe éducative, ainsi que dans leur autonomie.

Pour devenir AESH, il est nécessaire d’avoir un niveau minimum de qualification (Bac ou équivalent) et de suivre une formation spécifique dispensée par l’Éducation nationale. Cette formation permet aux accompagnants d’acquérir les compétences nécessaires pour intervenir auprès d’élèves en situation de handicap.

Le dispositif ULIS école : une réponse adaptée pour les jeunes sourds

Les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) école sont des dispositifs qui visent à favoriser la scolarisation des élèves en situation de handicap dans les établissements du premier degré. Les ULIS école leur permettent de suivre une scolarité adaptée à leurs besoins, tout en étant intégrés au sein d’une classe ordinaire.

A lire aussi  Le médecin de garde et la prise en charge des urgences obstétricales : législation et responsabilités

Pour les jeunes sourds, l’accompagnement proposé dans le cadre des ULIS école prend en compte leurs spécificités et leurs besoins particuliers. Ainsi, les AESH intervenant auprès de ces élèves peuvent être formés à la Langue des Signes Française (LSF) ou à la langue française parlée complétée (LFPC), afin d’assurer une communication optimale avec eux.

L’accompagnement des élèves sourds en dispositif ULIS école : un travail d’équipe

Dans le cadre du dispositif ULIS école, l’accompagnement des jeunes sourds est assuré par plusieurs professionnels. L’AESH intervient en complémentarité avec l’équipe pédagogique et les autres intervenants spécialisés, tels que les enseignants spécialisés, les orthophonistes ou encore les psychologues scolaires.

L’AESH joue un rôle essentiel dans l’inclusion scolaire des élèves sourds, en facilitant leur accès aux apprentissages et leur participation aux activités de la classe. Il peut également intervenir pour soutenir les élèves lors des temps de récréation ou de cantine, afin de favoriser leur socialisation avec leurs camarades entendants.

Les défis et les enjeux de l’accompagnement des élèves sourds en dispositif ULIS école

L’accompagnement des élèves sourds en dispositif ULIS école soulève plusieurs défis et enjeux, tant pour les AESH que pour l’équipe éducative. Parmi ces derniers, on peut citer :

  • La nécessité d’une formation spécifique pour les AESH intervenant auprès des élèves sourds, notamment en matière de LSF ou de LFPC ;
  • La mise en place d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS) pour chaque élève, intégrant les adaptations nécessaires à la prise en compte de leur surdité ;
  • L’importance d’une collaboration étroite entre tous les acteurs impliqués dans l’accompagnement des élèves sourds, afin d’assurer une prise en charge globale et cohérente.
A lire aussi  Ouvrir une franchise dans le BTP : les obligations légales à connaître

Ainsi, le contrat AESH et le dispositif ULIS école contribuent à offrir aux jeunes sourds un accompagnement adapté à leurs besoins, leur permettant ainsi d’accéder à une scolarité inclusive et de développer leurs compétences au même titre que leurs camarades entendants.